Le 22 juillet 2014 ~ C'est l'été, et il fait (trop) chaud :)

/!\ Nous rappelons qu'il est interdit de redistribuer nos projets/chapitres sans autorisation. /!\
>>> Il n'y a pas besoin de s'inscrire pour commenter les projets sur le forum. <<<
Envie de nous aider ? Passez par la page de recrutement pour davantage d'infos ^__^

Kahori Hello tout le monde ^__^
Me voici de retour après une loooongue absence (à cause des études, puis des examens... puis du temps de se remettre des exams XD). Je vous ai manqués, hein *o* ?
Houlà, ma dernière news remonte au 3 mars... Heureusement que Binôme était pour vous faire des cadeaux (et me permettre de me la couler douce après...). Gros câlin collectif pour Binôme : elle le mérite bien <3

En tout cas, mon mode ermite a porté ses fruits : j'ai réussi mes examens, et j'ai surmonté l'année de l'Enfer. Je suis donc parée pour ma dernière année ^o^
Et vous, comment se sont passé vos examens ? :)

Sans transition, voici mon 1er coup de coeur de la semaine : il s'agit d'une Battle Dance entre les héros de "Twilight" et "Harry Potter".


(si vous ne comprenez pas l'anglais, le site OhMyMag.com a traduit la vidéo ici :))

J'espère que vous avez bien été supporté votre équipe nationale au mondial aussi :) Personnellement, j'ai été même supporter les Diables Rouges devant les écrans géants à Liège (oui oui, je suis belge, contrairement à Binôme). C'était la première fois que j'y allais, et je le referai : l'ambiance était exceptionnelle, et on vibrait d'émotion tous ensemble *o*
Quant aux arbitres... Ben, y en avait des clairement des incompétents (ou qui étaient sans aucun doute payé pour avantager telle ou telle équipe (surtout les nord-américaines), et il y en avait des excellents qui auraient mérité d'arbitrer tous les matchs du mondial (on aurait eu une si belle coupe du Monde *o*).
Enfin, ce qui importe, c'est l'excellent parcours de nos équipes :)
Par contre, comme le dirait un commentateur, il y trop de joueurs qui "ont bien appris à tomber", surtout dans les soi-disant "grandes équipes" (surtout les Argentins et les Brésiliens). D'ailleurs, à ce propos, j'ai trouvé une parodie sur ce que serait ce genre de comportement au quotidien. De quoi rigoler un bon coup :


Les chaleurs de l'été sont aussi revenues. On a un beau soleil, on suffoque à cause de la chaleur... Mais c'est enfin les vacances <3
Personnellement, j'ai bien envie d'aller en Alaska en ce moment XD
(j'y peux rien : je suis une Nordiste et j'aime le froid *o*)

De nouveau sans transition, voici l'heure des 10 "petites choses inutiles qu'il faut absolument savoir" ^o^
* Au Québec, il est illégal de tuer une personne malade en lui faisant peur.
* Au Danemark, les automobilistes sont tenus de vérifier que personne ne se trouve sous leur voiture avant de mettre les clés sur le contact.
* En Utah, les oiseaux ont la priorité sur toutes les autoroutes.
* Au Tennessee, il est illégal pour une femme de conduire un véhicule à moteur, sans être précédée d’un homme à pied agitant un drapeau rouge pour avertir de son approche.
* En Floride, c’est illégal d‘avoir des relations sexuelles avec un porc-épic.
* À Paris, une poubelle est considérée comme une arme mortelle.
* L’apopathodiaphulatophobie est la peur d’être constipé.
* Un escargot peut dormir durant 3 ans.
* Une mouche vit environ un mois.
* Il y a plus de poulets que de gens sur la terre.

Toutes ces belles et bonnes choses dites, passons enfin à ce que vous attendez tous et toutes : les sorties ^o^ :
+ En avant-première sur le forum
- Abnormal : un oneshot yaoi (voire bara) de Mentaiko. Étant très explicite, il n'est pas à mettre entre toutes les mains :)

+ En téléchargement direct sur le site :
- Duetto (Chapitre 9)
- Duetto (Chapitre 10) : ce dernier chapitre clos ce super projet :) Binôme n'ayant pas pu vous l'offrir la semaine dernière, nous vous l'offrons en téléchargement direct aujourd'hui ^o^
N'hésitez pas à nous dire ce que vous en avez pensé ^o^ (nous rappelons qu'il n'est pas nécessaire de s'inscrire pour laisser des commentaires sur les fiches des projets sur le forum : ces fiches sont prévues pour que TOUT LE MONDE, inscrits et non-inscrits, puisse donner son avis sur tel ou tel projet ^o^).

Passons à présent aux fictions coups de coeur de la semaine :)
+ La 1ère est une fanfiction de SherlockSnape, basé sur l'univers de "Star Trek". Il s'agit en fait d'une saga de plusieurs fanfictions, à lire dans cet ordre (je ne vous mets que le résumé du 1er opus) :
1) "Paradox" :
Résumé : "Je savais que l'on pouvait faire une fixation sur une partie du corps. Je savais que ça s'appelait du fétichisme, que ça concernait communément les pieds et jusqu'à maintenant, ce n'était pas une de mes caractéristiques. Et quelle est cette mystérieuse planète rose ? Est-elle vraiment inhabitée ?"
2) "Juste avant les ténèbres"
3) "Ohmios"
4) "Le Vide en ce monde"
L'auteur vient de commencer un 5e opus, en cours actuellement mais mis à jour régulièrement : "Le Problème Final".
+ Et voici mon second coup de coeur de la semaine. Il s'agit d'une fanfiction basée sur la série "Supernatural", et écrite par notre célèbre chevalier blanc du forum : Tatsu :
"Un problème de taille" : Après une dispute avec son frère, Dean se retrouve face à un petit problème... intime à régler. Et Castiel va l'y aider. Sam, de son côté, a lui aussi un problème avec Lucifer...

Sur ce, je vous laisse ^o^
Bonne semaine à tou(te)s et profitez bien du soleil <3
Kahori.

Le 8 Juillet 2014 ~ Double Duo (bis)

/!\ Nous rappelons qu'il est interdit de redistribuer nos projets/chapitres sans autorisation. /!\
>>> Il n'y a pas besoin de s'inscrire pour commenter les projets sur le forum. <<<
Envie de nous aider ? Passez par la page de recrutement pour davantage d'infos ^__^

Nous recherchons des traducteurs japonais/français et des éditeurs !

Ayatori

Bonjour, visiteurs !

Hum, pour expliquer en bref, il y a quelque chose de pervers en été ;
Les changements de température, ça me donne des migraines (et ça me fait taper dans l’armoire à liqueurs tôt le matin).
Les migraines, ça me met HS plusieurs heures (voire une journée, ça dépend), et j’ai grandement besoin d’une semaine pour profiter de la vie (parce que j’ai l’impression de découvrir le monde de nouveau à chaque fois. Je sais v.v)
Et pan, comme en une semaine et demi, il y a de nouveau un brusque changement de température, re-migraine.
Ce qui fait qu’on n’avance pas à grand-chose, au final.
(et maintenant, lorsque mon père voit de la lumière dans le salon et me trouve en grande conversation avec de l’Irish Coffee, il a cessé de se poser des questions XD)

Donc, question vie sociale et lecture, je n’ai pas fait grand-chose, hélas v.v (à part commencer à lire la série Outlander de Diana Gabaldon, c’est terriblement addictif) et je n’ai pas trop la foi pour écrire quelque chose de potable, je suis donc désolée pour ça v.v
J’ai prévu d’aller à Paris après-demain ; j’aurai sûrement des reviews de produits que j’aurai acheté ^^

Cette semaine, nous avons en téléchargement direct :
Duetto chapitre 7 (de la dernière fois)
Duetto 8 – de cette fois ^^ Il s’agit d’une sorte de préquelle du chapitre 7.

En Avant-Première sur le forum :
Duetto 9. Un one-shot indépendant.

Lors de la prochaine mise à jour – qui ne devrait pas trop tarder, nous aurons le chapitre 10 de Duetto, qui mettra fin à cette série.
J’ai aussi le bonheur de vous apprendre que nous allons déterrer – façon de parler – deux anciens projets, ce qui nous permettra de les clore.

Pour la vidéo de cette mise à jour, ce sera le hors-série du joueur du grenier. Sur les pubs de notre enfance. Vous ne les verrez plus de la même manière v.v

 

Bonne lecture, et à la semaine prochaine ^_-
Ayatori.

Le 15 Juin 2014 ~ Double Duo.

/!\ Nous rappelons qu'il est interdit de redistribuer nos projets/chapitres sans autorisation. /!\
>>> Il n'y a pas besoin de s'inscrire pour commenter les projets sur le forum. <<<
Envie de nous aider ? Passez par la page de recrutement pour davantage d'infos ^__^

Nous recherchons des traducteurs japonais/français et des éditeurs !

Ayatori

Bonjour, visiteurs !

On peut dire que c’était là un cas de force majeure.
5 migraines en deux semaines. Dont 3 la première. 5 fois où je suis allée faire un raid d’Irish Coffee à des heures assez étrange comme 3 heures du matin, 5 heures du matin…
Ce qui fait que lorsque je me suis fait choper par mon père à 5 heures du mat en avec ma bouteille, mon verre et mon air passablement désespéré sur le visage, ça a créé une situation un peu cocasse la première fois.
Une fois ces deux semaines terminées, j’ai donc préféré éviter de me surmener question écrans et je voulais profiter de pouvoir enfin voir la lumière du jour.
Que voulez-vous, les changements brusques de températures ne m’ont jamais réussi.

Donc, je devais bien occuper mes journées. Et quoi de mieux que de broder un coussin ! C’est pas top pour les yeux, surtout au 16 fils par centimètre, mais il y a beaucoup plus ennuyeux comme hobby (à mon humble avis). Je montrerai une photo une fois que les deux parties auront été cousues ; il y a même des perles dessus et j’ai dû adapter certaines parties pour mettre deux doubles boutonnières pour passer un ruban – parce que c’est le coussin porte-alliance pour ma grande-sœur. J’en suis assez fière.

Ah, et AVIS AUX FAN/E/S DE LA SÉRIE TÉLÉ SPARTACUS !
Une convention aura lieu les 20 et 21 Septembre à l’hôtel Hilton de Roissy !
Il y a des billets 3 et 2 étoiles qui restent à 250 et 169€ l’unité respectivement.
Les packs 3 étoiles comprennent tous les autographes des invités principaux, ce qui est une assez bonne affaire si l’on voit les prix des autographes à l’unité.
Il y a également un deal avec l’hôtel (dans la section ‘hotel’ avec un code qui permet de réserver une chambre pour deux à un ou deux lits pour 125€ par nuit, petit-déjeuner inclus. Ce qui est une bonne affaire quand on voit qu’une chambre est bien plus cher sans le tarif préférentiel. Il y a aussi une piscine dans l’hôtel et des baignoires dans les chambres. Il faut cliquer sur le bouton ‘lien hotel’ sur la page pour accéder à la page de réservation. Ils vous mettront les nuits de vendredi à lundi par défaut, alors pensez à vérifier les dates que vous voulez ^_-
et j’ai contacté l’organisation pour leur demander s’il y avait des heures particulières pour les panels et activités de la convention ; il faut donc estimer que de 9h30 à 17h30, le planning est complet.
Et il y aura même des cosplayeurs de la série qui feront l’animation !
Bref, sans plus de préambule, voici le lien : http://www.people-convention.com/
(je suis trop contente, j’ai eu mes pass 4 étoiles ><)
Les acteurs qui ont confirmé sont : Liam McIntyre (Spartacus), Manu Bennett (Crixus), Dustin Clare (Gannicus), Nick E. Tarabay (Ashur), Dan Feuerriegel (Agron), Ellen Hollman (Saxa), Stephen Dunlevy (dont le rôle m’échappe TT)

Alors, nous avons plusieurs sorties en téléchargement direct, dont une en bonus parce que… ça fait vraiment longtemps TT
En téléchargement direct sur le site :
+ Duetto 5 & 6.
En Avant-Première sur le Forum :
+ Duetto 7. Qui n’a pas de rapport avec l’histoire principale et qui est peut-être éthiquement discutable…

Aujourd’hui, nous allons enrichir notre horizon musical avec le ballet de Romeo & Juliet de Prokofiev , le morceau intitulé ‘la dance des chevaliers’. Un air assez connu, mais dont on ignore d’où il vient. Il s’agit de la scène du bal donné par les Capulet, où Romeo et Juliet se rencontrent.

À bientôt, et bonne semaine !
Ayatori.

Le 15 Mai 2014 ~ Autres pérégrinations et flippages.

/!\ Nous rappelons qu'il est interdit de redistribuer nos projets/chapitres sans autorisation. /!\
>>> Il n'y a pas besoin de s'inscrire pour commenter les projets sur le forum. <<<
Envie de nous aider ? Passez par la page de recrutement pour davantage d'infos ^__^

Nous recherchons des traducteurs japonais/français et des éditeurs !

Ayatori

Bonjour, visiteurs !

Ne remarquez-vous pas que je commence toujours mes mises à jour par un ‘Bonjour, visiteurs !’ ?
Aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours utilisé cette phrase pour vous saluer.

J’avoue, j’ai un peu séché pour le sujet de ma mise à jour TT
Donc ce ne sera pas aussi profond et philosophique et long que les fois précédentes, cependant, je m’économise pour un sujet assez conséquent que j’aimerais traiter prochainement : le sujet ‘lectures’. Parce que oui, j’ai vu les films des Hunger Games sortis, j’ai aussi lu les livres de la trilogie, je suis en train de lire les volumes de Divergent (oui TT J’ai avalé le second livre hier TT) et je compte bien aller voir le premier film au ciné cette semaine.

D’ailleurs, visiteurs, je reviens de la séance à l’instant où j’écris ce paragraphe (bien plus tardivement que la suite de la mise à jour).
Comme indiqué plus haut, je parlerai donc plus tard de ce film (qui était plutôt bien, soit dit au passage) et je crois que ce jour restera assez mémorable, dans presque tous les sens du terme.
Je me disais que j’allais y aller seule, en pleine semaine et au début d’après-midi, puisque ce film n’intéressait pas ma mère.
Pour résumer l’idée : un type dont j’ai à peine découvert l’existence 10 minutes avant le début du film (qui est plutôt agréable et qui a des sujet de conversation assez geek, mais là n’est pas le sujet) a essayé de m’embrasser même pas 2h30 après que j’aie donc découvert son existence ! (dont 2h20 furent consacrées à regarder le film)
AAAAAAAAAAAAAAAAAAAH ! *court dans tous les sens*
Je le voyais gros comme une maison lorsque le sujet a commencé à tourner autour du sujet ‘ton petit-ami’. Et lorsqu’il s’est mis à essayer de me retenir pour aller voir un autre film à la suite et à être un peu ‘tactile’ - façon de parler - il s’est mis à aimer les free-hugs et il m’a lancé ‘j’ai vu une émission sur les french-kiss’ (alors qu’il me faisait ledit free-hug), et j’ai flippé.
AAAAAAAAAAAAAH ! (d’effroi)
Moi : ‘une seconde,’ (je mets fin à ce free-hug qui est devenu carrément bizarre) ‘qu’est-ce que tu veux dire par là ?’ (silence de sa part) ‘que tu veux m’embrasser ?’
AAAAAAAAAAAAAH ! (de panique)
Acquiescement de sa part. Plus mouvement légèrement vers l’avant.
AAAAAAAAAAAAAH ! (d’horreur)
Là, mon bras se pose comme une forteresse.
C’était flippant ! Je le lui ai dit, et que je ne pouvais pas, là, comme ça, et qu’on se connaissait à peine et je lui ai servi l’excuse qu’une fille comme moi peut donner : ‘je ne veux pas donner mon premier baiser comme ça.’ (on était sur un parking, avec du passage, en plus)
Je ne vais pas embrasser un inconnu qui, en plus, m’est passé devant dans la file pour aller voir le film !
Et je ne voulais pas non plus embrasser quelqu’un que je ne connaissais pas il y a moins de 2h30.
Bon, je conçois qu’il ait trouvé que ce soit ‘flippant’ qu’une fille de mon âge ne soit jamais sortie avec qui que ce soit. Mais je trouve ça autrement plus flippant qu’il trouve ça flippant. Je suis sûre qu’il aurait trouvé ça moins flippant que j’annonce avoir fait vœu de chasteté pour entrer dans les ordres.
Et j’ai aussi flippé en voyant qu’il voulait absolument me retenir pour aller voir un autre film à la suite. Et qu’il m’ait fait comprendre qu’en résumé ‘l’offre était limitée’ et de me presser d’accepter ses avances. (Parce que bon, je ne le connais sûrement pas assez pour le juger, donc je voulais tenter le coup du ‘on pourrait aller se voir un autre film la semaine prochaine’ et à lui de me dire que comme il a la carte spéciale, il peut aller voir des tas de films gratos, donc il est fourré au ciné dès qu’il a quelques heures et que le film que comme je voulais aller voir la semaine prochaine, il l’aura sûrement vu.
*soupir* un autre indice qui aura déclenché la sonnette d’alarme et qui m’a poussée à rentrer parce que ce n’était pas possible vu les conditions.
Donc, voilà, j’ai veillé à ne pas être suivie lorsque je suis rentrée. Et je me suis prise un verre d’Irish Coffee en rentrant avec ma conserve de litchis épluchés. J’en avais les mains qui tremblaient.
Moralité de l’histoire : ne jamais sortir sans chaperon.
Visiteurs, que d’aventure TT Je flippe bien moins maintenant que je l’ai écrit, mais je crois qu’il me faudra peut-être un autre verre d’Irish Coffee.

Donc, la semaine dernière, j’ai vaincu mon angoisse de retourner chez Sephora après la débâcle de Barcelone.
Je recherchais des produits de la marque Too Faced. Ce n’est pas le genre de marque qu’on trouve dans nos Sephora en province, donc j’ai dû monter à la capitale.
Le truc, c’est que j’avais déjà repéré quelques produits, comme un blush ‘something about berry’ et surtout la palette d’ombres à paupières ‘Chocolate Bar’.

Nous voici donc au Sephora pas loin de la Samaritaine. Oui, il y a aussi une boutique de la marque M.A.C juste à côté, et je pense que je ne prendrai chez eux qu’une ou deux base d’ombres à paupière qui a un léger voile brillant.
Oui, donc, ce Sephora-là a des escalators~ La boutique se trouve en contrebas.
On attrape une petite robe noire au passage, et reparlons encore de cette pub pour Shalimar qui dure je ne sais combien de temps que nous avions à chaque séance de cinéma. Hans Zimmer a beau être un dieu de la compo musicale et autres musiques épiques, je trouve que l’histoire de cette pub est assez… W.T.F.
Bref, nous nous enfonçons ensuite un peu plus loin dans la caverne aux trésors, passons le stand de Benefit (qui a, il faut l’avouer, un brow bar, mais je suis dégoûtée parce que c’est impensable pour moi de ne pas venir à Paris apprêtée, or, ben… faut que les sourcils se prêtent un peu au jeu du remodelage, et pour ça, il faut qu’ils soient un peu sauvages TT), puis nous demandons si nous sommes sur la bonne voie alors que nous passons le stand d’Urban Decay, mais nous arrivons enfin, pas loin des caisses, au stand de Too Faced.
Pour tout vous dire, bon, Benefit a un packaging assez vintage/retro, Urban Decay plutôt modern/classy et Make Up Forever plutôt pro/efficace. Too Faced, ça joue vraiment le coup bonbon/confiserie. Mais pas un truc qui donne d’emblée l’impression que c’est hyper cher comme les merveilles de Ladurée.
Bien, nous voici devant le stand. Là, je tente un regard à gauche, un à droite pour m’assurer qu’il n’y ait aucun dragon qui garder la place forte dussé-je ouvrir une porte. Personne en vue. J’ouvre le tiroir des blushes. Il n’y a pas celui aux couleurs des baies, mais il y a celui aux tons corail. Cette association me plaisait aussi, mais j’ai refermé le tiroir et suis allée voir du côté des palettes d’ombres. Parce que je n’allais pas prendre le blush s’il n’y avait pas la palette. Et là, le drame : elle est en rupture. F*ck.
Nous décidons donc de nous rendre dans la boutique Sephora sur les Champs. Où il y a aussi une boutique M.A.C si je ne m’abuse.
Là, sans faire le moindre détour, nous arrivons au stand, et il y a une demoiselle devant le tiroir en train de loucher sur la palette en question. Je plisse les yeux pour voir si c’est une rivale potentielle dans le cas où il n’y aurait plus qu’une palette, donc au bout d’un moment, je lui demande de m’excuser, et j’ouvre le tiroir, et miracle, il en reste plus d’une palette !
J’en prends donc une, je m’exclame : « ENFIN ! » Et la jeune femme se tourne vers moi et je lui dis (comme si ça expliquait tout) qu’on ne trouve pas cette marque chez nous et qu’ils ne l’avaient pas à Rivoli. Là, elle me dit ‘je comprends, je viens d’Evreux’.
TT
Et, miracle, j’ai donc trouvé mon blush aussi et j’ai pris un mascara ‘better than false lashes’.

Pour résumer mes achats ; le mascara se compose d’un mascara à proprement parler, et d’un autre qui contient une espèce de substance duveteuse qui se compose de fibre de nylon.
Donc, on applique le mascara pour commencer. Le mascara a un distributeur qui met juste la quantité qu’il faut sur la brosse. Il n’y a pratiquement pas de surplus. Ensuite, on passe les fibres de nylon par-dessus, qui accrochent au mascara. Il faut plus d’un passage pour en mettre un maximum. Ensuite, on réutilise le mascara pour couvrir les fibres de nylon.
Les cils sont effectivement plus longs et plus épais. C’est une très bonne alternative aux faux-cils. Il faut par contre être prudent et appliqué lors de la mise en place des couches pour que les cils soient effectivement bien séparés. Autrement, il est possible d’utiliser le mascara en une seule couche, simplement en guise de… mascara. Le seul bémol, c’est que les cils ont tendance à coller après TT Je viens d’essayer avec pour troisième couche mon mascara habituel (yeux de biche de bourjois), et je pense que je préfère ainsi ; les cils sont plus noirs et ont plus de volume sans faire de paquets (parce que la brosse aide à les délimiter).
Le blush est pas mal du tout, à condition de bien doser, on peut aller d’un rose subtil à un air bonne mine je-viens-je-prendre-15-minutes-de-l’air-frais-et-marin-de-Normandie. En plus, vu que c’est trois bandes de couleurs distinctes, rien n’empêche de mélanger les deux plus claires pour le haut des pommettes et le rose ‘baie’ pour sculpter un peu les joues. Bémol : pas de pinceau applicateur dedans TT
La palette… Je pense que les fanes de chocolat et de maquillage vont adorer ; lorsqu’on ouvre la boîte, bang, cacao ! Il est précisé que les fards sont infusé avec les anti-oxydants contenus dans le cacao. Donc, je ne vous raconte pas, je sors positivement intoxiquée à la fin XD
Il y a de multiples couleurs dont les pigments et le nom sont pas mal inspirées du chocolat ou de la pâtisserie. On y croisera du chocolat blanc, du chocolat au lait, de la truffe, de la ganache dorée ou encore un cordial à la cerise, ou de l’amaretto…

 

Maintenant que je suis remise de mes émotions (et que j’ai pris un grand mug de café), les chapitres de la semaine :
Duetto 3 est passé des Avant-Premières sur le forum à disponible sur la fiche du projet.
Duetto 4 est directement en ligne sur la fiche du projet (cadeau pour vous faire patienter jusqu’au week-end prochain).
Duetto 5 est, avec quelques jours d’avance, en Avant-Première sur le Forum.

 

Avec tout ça, je ne suis pas allée chercher de fanfic TT Mais nous avons une autre vidéo sur la série Sherlock cette semaine.

 

J’ai d’ailleurs reçu mon dvd de la saison 2 d’Endeavour (l’inspecteur Morse jeune, interprété par Shaun Evans). Je ne sais pas pourquoi, mais je rêve de trouver une fic où Hathaway (le second de Lewis) remonte le temps et arrive jusqu’à Endeavour. Bref, je shippe le Hathavour.

Bonne lecture, et à la semaine prochaine !
Ayatori.

Le 4 Mai 2014 ~ Pérégrinations et linguistique.

/!\ Nous rappelons qu'il est interdit de redistribuer nos projets/chapitres sans autorisation. /!\
>>> Il n'y a pas besoin de s'inscrire pour commenter les projets sur le forum. <<<
Envie de nous aider ? Passez par la page de recrutement pour davantage d'infos ^__^

Nous recherchons des traducteurs japonais/français et des éditeurs !

Ayatori

Bonjour, visiteurs !

Il est tout à fait vrai que, heureusement, une grande partie des caissières ne vivent pas pour embêter les braves gens qui arrivent jusqu’à leurs caisses. Il y a, heureusement, un très grand nombre de personnes qui effectuent avec diligence et politesse leur travail d’hôte de caisse. C’est un peu comme les employés dans les rayons, à force de les croiser, ça devient tellement normal de les voir qu’on ne manque pas de les saluer (et je crois que ça leur fait un peu plaisir d’avoir quelques personnes qui les saluent et ne les considèrent pas comme faisant uniquement partie du décor).
Une chose qui m’agace aussi, comme le précisait l’un de vous dans les commentaires ; pourquoi les petits vi… erm, les gens du ‘troisième âge’ viennent les jours et heures où les gens honnêtes qui travaillent vont faire leurs courses ?!
C’est l’une des raisons pour lesquelles je préfère aller dans les magasins en semaine et aux heures où les gens qui travaillent (et les sales mômes pleurnichards) ne vont pas. Il y a moins de monde, en plus.

Je dois bien avouer, Legolas est revenu dans les tendances du moment à cause du film Le Hobbit 2. En même temps, je me refuse de croire qu’il puisse avoir des sentiments pour Tauriel, et d’un parce que Tauriel n’existe pas dans le livre original (les réalisateurs trouvaient que ça manquait cruellement de femmes) et puis… Il vivait pour attendre Aragorn, voyons ! Qui était auprès d’Aragorn lors de la traversée de la Moria ?! Et la bataille du gouffre d’Elm ?! Et qui l’a suivi jusque dans les montagnes pour aller chercher son armée de fantômes ? Et qui était prêt à mourir à ses côtés lorsqu’ils sont allés aux portes du Mordor ?! Certainement pas Arwen ! C’était Legolas ! Ils font des concours de regards alanguis tellement louches que c’en est pitoyable de voir Aragorn se marier avec Arwen ! Je vous le dis, c’est comme Sherlock, dans ma tête, John ne se marie pas avec Mary, c’est avec Sherlock ! Là, c’est pareil. Et puis, Legolas, c’est le fils du roi des elfes, du seigneur de Mirkwood ! Techniquement, Legolas a un rang plus élevé qu’Arwen, donc… Et puis zut quoi, qui n’a pas imaginé une scène sympa incluant Aragorn, Legolas, un feu dans la cheminée et un lit couvert de fourrures douces et soyeuses, dont les flammes donnent des reflets enfiévrés ? Et le feu qui projette des lueurs rouges qui semblent dévorer leurs peaux et étinceler leurs yeux d’un éclat irréel, comme celui des étoiles et de la terre sacrée de Valinor ? Et le bruissement de leurs vêtements qui provoquent des frissons alors qu’ils…
… okay, j’arrête là TT Faut qu’on essaye de rester dans un ‘tous publics’ >>
Tout ce que vous devez en retenir, c’est que je soutiens Aragorn ET Legolas à 200%.

Ça me fait penser à une vidéo avec Tom Hiddleston où il y avait le jeu du ‘tue, épouse, couche’ avec les personnages de Thor, Odin et Heimdall. Tom a donc dit qu’il tuerait Odin, épouserait Heimdall, avant qu’il y ait un grand silence, parce que ça voudrait dire qu’il coucherait avec Thor. Après quelques secondes de réflexion, il a décrété que c’était malsain et qu’il tuerait Thor. En attendant, les fangirls ont décrété que Thor/Loki était un couple canon et qu’elles étaient même soutenues par St Tom Hiddleston. J’en fais partie.

Alors, le ‘bon plan’ de la semaine. Les fruits en conserve. Je sais qu’il y a le septentrionel  et ancestral débat ‘fruits frais’ et ‘fruits en conserve’, le camp des fruits frais avançant que les fruits frais sont… frais et que les fruits en conserve sont remplis de conservateurs et divers produits chimiques, des études ont démontré qu’une bonne partie des fruits dits ‘frais’ sur les étals des supermarchés sont cueillis alors qu’ils ne sont pas arrivés à maturité (ceux qui viennent de l’autre bout du monde). Donc, ils sont appauvris en éléments nutritifs. À l’inverse, les fruits en conserve sont, eux, cueillis alors qu’ils sont mûrs et transformés immédiatement. Ils conservent ainsi une très grande partie des éléments nutritifs que ledit fruit est censé avoir. Donc quand je vois que les lychees sur les étals sont un peu secs pour certains, en plus d’avoir tout le protocole d’épluchage et un noyau qui fait le double de la quantité de chair restante… Et que les lychees en conserve sont, eux, bien mûrs et épluchés, je pense que le type qui a inventé les conserves devrait être canonisé.

Le thème d’aujourd’hui est… Ah oui, le voyage.
Ça avait bien commencé, lever aux aurores le jour de mon anniversaire, arrivée au début d’après-midi à Marseille pour l’embarquement (c’était une croisière, je suis habituée à en faire, donc je ne vais pas m’amuser à m’extasier sur tout). J’étais en suiiiiiite ! (et j’avais promis de ne pas m’extasier, ce n’est pas ma première suite). Bon, visiblement, tout le monde était au courant que je fêtais mon anniversaire. C’en était presque gênant >< Mais il y avait une bouteille de… était-ce de l’Asti ou du Spumante ? Bref, une bouteille bien bonne qui nous attendait. Donc on a pu fêter dignement mon année supplémentaire.
Comme on avait eu une indisponibilité sur une excursion et un changement de table au restaurant, je suis allée (avant qu’on ouvre la bouteille, il faut bien le préciser) au bureau des excursions et à l’accueil. Ce que j’aime avec ces croisières, c’est qu’on est au contact de plein de langues.
Bon, là, comme on était en période de vacances scolaires, on a été obligés d’avoir tous les gamins. Quelle horreur. Et mal élevés.
Bref, à l’accueil, je me rends compte que, Dieu du Ciel, on avait même des japonais. À un circuit en méditerranée. C’est assez rare.
Donc, une fois revenue en cabine, la bouteille, les délicieuses crevettes panées, le menu oreiller, le jacuzzi (enfin, je n’aime pas trop les jacuzzis, ni les bains, ni les piscines, j’ai une vieille peur des méduses et je trouve que ça fait beaucoup d’eau utilisée).
Le soir, restaurant. J’ai eu droit au gâteau >< Tout chocolat avec des éclats de noix. Il était très bon. Et nos serveurs très agréables et aimables qui faisaient des efforts pour parler un peu français – mais on parlait surtout en anglais.
Je dois avouer avoir une manie sur les croisières : j’ai tendance à prendre des spaghettis blancs. Sinon, toutes les pâtes sont avec des sauces, et c’est parfois lourd sur l’estomac. Une fois, un couple de suisses s’étaient indignés parce que ma sœur et moi prenions des pâtes blanches et qu’ils ne permettraient jamais à leurs enfants de faire pareil. Sauf que leurs enfants avaient l’air d’être super contents de manger les plats de la carte.
Bref.
1ère destination : Barcelone. On a fait une partie en libre sur les ramblas. Bon, là, il y a la mésaventure du Sephora contée à la màj dernière – j’en suis toujours pas remise, je n’ai pas encore remis les pieds dans un Sephora à l’heure qu’il est – et la Fnac. La Fnac, c’est un peu mon lieu de pèlerinage. Il y a un sacré rayon de produits dérivés. J’ai acheté ainsi un grand tee-shirt Sherlock là-bas.
On avait aussi dû prendre un ticket de métro, donc il fallait voir quel tarif était le plus intéressant – que de tortures de neurones.
Au retour au bateau ; je me rends compte que j’ai un ongle incarné qui a fait un peu gonfler mon pouce de pied droit. Je ne dis pas que c’est le drame, mais ça fait mal.
2nde étape : Rome. Déjà, ça commençait bien, on était retardés à cause d’une série de cas de rougeole à bord. Donc on devait avoir l’aval des autorités sanitaires, plus le passage à une sorte de preneur de température qui avait la taille d’un stylo et dont le laser devait être pointé sur le front – pour voir la température, en somme. Ce à quoi un expert sur la question a dit que même un passager qui a un rhume risquait de passer pour un cas de rougeole parce qu’on a tendance à avoir un peu de fièvre. Donc, on part en retard, on se tape 1h30 de trajet, on arrive à 11h30 pas loin du colisée, et le temps qu’on trouve notre chemin pour aller voir le Moïse, pan, fermée pour pause déjeuner. C’est le moment où on se dit que la journée commence bien. On arrive donc tant bien que mal jusqu’au Vatican, où, miracle, il n’y a pas de file pour rentrer dans le Musée du Vatican. Passage obligatoire par la poste vaticane du Musée, où l’on croise un autre français qui faisait ses cartes postales, qui nous a dit que (parce que oui, le timbre avec le Pape François, il rentrait pas dans la carte postale lorsqu’on le collait dans le bon sens, donc on a dû lui faire faire une petite rotation) heureusement que ce n’était plus un sacrilège de nos jours, mais il y avait une époque où la façon dont on collait le timbre voulait dire quelque chose.
Le Musée du Vatican, c’est quelque chose. La cafet du Musée du Vatican aussi, c’est quelque chose. Il faut aller d’abord à la caisse et payer pour ce que tu veux, avant de s’adresser au type au comptoir. Il y a aussi une machine qui fait un bruit monstre dans une pièce en contrebas où il y a des tables, parce qu’elle broie tout ce qui est plastique et papier.
Alors, pour tout vous dire, vous devez une grande partie de l’ajout de la collection antique du Vatican au Pape Jules II. Qui était sans doute gay. Il y a une bd un peu trash mais bien fichue nommée ‘Le Pape Terrible’ et je crois qu’ils ne sont pas si loin de la vérité.
Et on est passés par la Sixtine. C’était quelque chose. Quand on pense que c’était l’œuvre d’un seul homme ! On voir tout le temps la tentation d’Adam et Eve dans les livres d’histoire, mais elle est mise hors contexte car isolée du tout. On a d’ailleurs eu une prière avec un Évêque dans la Sixtine. La Classe Ultime !
En sortant du Musée, il y a un tourniquet. Il y avait un groupe de trois jeunes gens d’origine japonaise (deux jeunes hommes et une jeune femme). Les jeunes hommes sont passés d’abord. Mon père est passé ensuite, et ma mère et moi-même avons fait signe à la jeune fille de passer après. Elle allait visiblement nous laisser passer en montrant deux doigts et en disant ‘two’. J’ai fait signe vers un panneau qui indiquait qu’on pouvait y aller à trois, donc j’ai levé trois doigts et fait ‘three’ avant de me reprendre et de dire ‘san… san-nin de’ (en gros, ça veut dire littéralement ‘au moyen de trois personnes’. En prosaïque, ça veut dire ‘à trois’). Et là, elle s’est animée tout à coup, trop contente de croiser quelqu’un qui lui a parlé japonais. On est entrées dans le tourniquet, elle m’a demandé si je parlais japonais, j’ai donc répondu que je parlais un peu japonais (oui, je le lis mieux que je ne l’écris ou le parle, la faute à un manque de pratique autre que la scantrad) et on a un peu papoté comme ça, on s’est dit au revoir et elle est retournée auprès de ses amis, toute contente et était en train de leur raconter qu’on lui a parlé dans sa langue dans le tourniquet pour sortir du Vatican. Ça me fait en tout cas un souvenir impérissable.
Là-dessus, on est revenus au Moïse ! On l’a vu ! Et on est repartis. J’ai gagné quelques ampoules.
3ème étape : Florence. Il faisait moche TT Et on est partis en retard à cause de la rougeole. Deux heures de car ! Il y a de quoi finir sa nuit avec ça >>
Il y a beaucoup trop de choses à voir à Florence pour quelques heures à peine. Mais en résumé : ce qu’on raque. Je ne sais pas combien on a payé, parce qu’il fallait sortir le porte-monnaie pour visiter la moindre église, mais on était pas loin de 100 euros. On a eu droit à la totale Dante – Là où il a rencontré Béatrice, là où il vivait, là où il y a un monument à sa gloire posthume… Et on a fini par s’arrêter à un restaurant nommé le ‘Finisterrae’ sur la place de Santa Croce. Ils ont des pâtes bien épicées XD
Nous sommes donc allés aux toilettes de ce restaurant. Les toilettes sont dans un couloir près de la caisse qui mène à une salle pour les groupes. Donc il y avait un peu de passage. Nous attendions sagement notre tour quand, soudain, surgit un homme visiblement d’origine asiatique d’une quarantaine d’années, qui se met à me parler dans sa langue, et je n’y comprends rien. Mais il a l’air de ne pas être content. Je tente de lui demander en chinois mandarin s’il est chinois, et il se met à m’enguirlander de plus belle. Je hausse les sourcils, fais un haussement d’épaules tout aussi éloquent, et me tourne vers ma mère en disant «  je sais pas ce qu’il a. »
Manquerait plus qu’il m’ait pris pour une employée et qu’il soit très méchant avec les employés. Ce ne serait pas la première fois qu’on me prendrait pour une employée. En Norvège, alors que j’avais 15 ans, on m’a pris pour l’employée d’un restaurant, on me prend pour une fille de la maison aux archives de Paris parce que j’aide les gens à mettre les bobines comme il faut dans les machines… Et au passage, ne montez jamais à pied la station des Lilas. La mort assurée. Et ils ont mis des miroirs aux angles rien que pour que tu voies que la sortie est looooooin.
Là-dessus, j’ai découvert la boutique nommée Kiko. J’ai trouvé un fard à paupières rouge. Yay !
Et encore une ampoule.
4ème étape : Gênes. Il faisait tellement moche et il y avait tellement de pick-pockets qu’on était davantage occupés à se surveiller les uns les autres…

Entre deux, j’ai aussi brillé par mon expertise linguistique *pfffff*. En tant que VIPs sur le bateau, on a un point de débarquement prioritaire. Une dame se pointe et nous demande (oui, à nous, pas aux gens à côté, c’est bizarre) en espagnol si c’est là pour l’excursion. Ce à quoi je lui dit dans mon espagnol que je n’ai pas pratiqué en 7 ans ‘el punto de reunion para los españoles es escribido en el Today. Usted tiene que leer a su Today’. Je crois que j’étais pas si mal. Je l’ai peut-être traitée d’analphabète au passage, mais je m’en fiche. Elle avait pas qu’à m’agresser alors que j’étais tranquille dans mon coin et que je ne demandais rien à personne.
Il y avait aussi un coup dans les toilettes à bord du bateau. Oui, il y a celles des cabines, et il y a celles dans les lieux où il y a beaucoup de monde, comme près du théâtre, des restaurants… Et une des toilettes était hors service parce que la ‘flush doesn’t work’. Et il y avait des dames japonaises qui attendaient derrière moi. Et gentiment, elles ont remarqué ces toilettes inutilisées et je leur ai donc dit ‘are ? Dame desu.’ (dans mon petit japonais de survie, ça veut dire ‘celles-là ? Il ne faut pas.’)
Ça me rappelle une autre aventure survenue 3 bonnes années plus tôt alors que je faisais un road trip dans l’ouest américain. On était dans une sorte de grande grange reconvertie près de la Ruby Inn, pas loin de Bryce Canyon. Il y avait un show de cow-boys et, vous ne devinerez jamais quoi, mais figurez-vous que nous, les cacahouètes, on met la… heu… je ne trouve plus mes mots… Bref, la ‘membrane rigide et protectrice’ dans une coupelle. Ben les américains, ils jetaient ça par terre !
Mais là n’est pas le sujet, donc il y avait aussi deux tables de japonais. Je vais aux toilettes, une dame du groupe japonais aussi, mais elle ne trouve pas comment mettre en marche le séchoir pour les mains – c’était un système tordu, j’ai dû chercher pour trouver. Donc, en voyant qu’elle se trouvait dans l’embarras - je ne me souviens plus de la phrase précise que je lui avais dit – je lui ai expliqué en un japonais probablement admirable vu que j’étais prise de cours, qu’il ‘faut appuyer là’. Et les japonais sont assez adorables parce qu’à tous les coups ils ont l’air particulièrement contents de voir que l’on parle leur langue hors de leurs frontières et la dame s’était mise à me remercier avec les courbettes, donc je faisais des courbettes en disant ‘de rien’ (en japonais) et ce manège à continué jusqu’à ce que je trouve la porte de sortie à reculons et m’enfuie de là. Et c’est là, qu’en revenant à mon groupe, je croise notre guide québécois, et que je lui dire ‘j’ai parlé japonais dans les toilettes’ et qu’il me fasse ‘trop cool’ et qu’on se fasse un high five.
Et c’était peu après l’affaire incluant un certain homme politique français dans un hôtel à NY, ce voyage dans le far-west est allé jusqu’à Vegas. Là, ma mère me dit d’aller à la chambre de ma sœur pour lui apporter des chaussures. Elle ne m’avait pas donné le bon numéro. J’ai frappé à la porte, et un type de la soixantaine à ouvert. Je crois qu’il était en sous-vêtements. Et par pur réflexe, j’ai serré les chaussures que j’étais censée apporter contre ma poitrine. Et j’ai dit en anglais ‘je crois que je me suis trompée de chambre’. Il m’a dit ‘je crois aussi’. Je m’excuse platement et je repars. Ce moment est surnommé ‘l’incident de Planet Hollywood’.
Oh, et il y avait aussi les toilettes dans la vallée de la mort. On ne sait jamais s’il faut tourner la poignée ou appuyer sur un bouton pour fermer les portes dans ces États-Unis. J’avais mal fermé ma porte. Un type a ouvert la porte, j’étais décemment vêtue, heureusement, mais j’ai crié avec une telle force que je suis sûre qu’on m’a entendue jusqu’au car TT Ce moment est surnommé ‘l’incident des toilettes sèches de la vallée de la mort’.
Il y avait aussi un coup au Grand Canyon où un autochtone d’à peu près mon âge (en fait, c’était un touriste, mais il était des USA, donc il est déjà plus du coin que moi) et moi-même discutions tranquillement pendant quelques minutes. Toute la bande de retraités avec qui je voyageais était au courant ! Il y en a même qui ont pris des photos. On n’est plus en sécurité nulle part. Et après ça, je viens pleurnicher auprès de notre guide québécois que je ne pouvais pas être tranquille et il m’a dit ‘oh oui, et c’est qui le type avec qui tu parlais tout à l’heure ?’. Mouais.

Bien, sur ces presque 3000 mots d’épopées diverses, nous passons à la mise à jour !
En téléchargement direct sur le site :
+ Duetto chapitre 2
En AP sur le forum :
+ Duetto chapitre 3.

Nous avons eu une requête pour une fanfic sur Sherlock. Il y en aura deux !
+ La science du regard est un court ado Sherlock/John où Sherlock expérimente l’impact de ses regards sur les gens de sa classe.
+ We’re not a Couple but revisite l’épisode du Chien de Baskerville. (que je surnomme ‘le touwtouw de Baskerville’ histoire de tenter de vainement retirer la dimension ‘torture psychologique’ de cet épisode TT)

Et une vidéo sur Sherlock, avec la musique ‘Halo’ de Beyoncé.

Passez une bonne semaine, et nous nous verrons le week-end prochain.
Ayatori.


Retour en haut